Arnaque et cartes prépayées

Les escroqueries en lien avec les cartes prépayées ne sont guère récentes. Heureusement, de moins en moins de personnes tombent dans les pièges tendus par les escrocs. Cependant, si la menace n’est pas maitrisée rapidement, les cartes prépayées risquent de disparaitre du marché.

Quelle méthode pour arnaquer les autres ?

Les pirates contactent les victimes par mail ou sur Facebook. Ils usent de noms communs comme « Alain FOURNIER » ou « Philippe DURAND ». Pour ne pas susciter des questions, ils appellent depuis la France. Leur objectif est de faire en sorte que les victimes leur envoient le code de rechargement de leur carte prépayée.

Que faire pour contourner le problème ?

Une fois qu’un mail de demande d’aide atterrit dans la boîte aux lettres, il faut songer à vérifier l’identité du transmetteur. Parfois, les pirates peuvent détourner le compte mail des amis de la victime en vue de lui extorquer de l’argent via sa carte prépayée. Dans ce cas, il convient d’appeler directement l’ami en question.

Parfois, la demande se fait sur Facebook, les réseaux sociaux étant facilement piratés. Ici encore, il faut éviter d’envoyer même s’il ne s’agit que du numéro de carte prépayée, car le pirate peut s’en servir à des fins malveillantes. Il importe d’appeler directement l’ami et de lui signaler le piratage de son compte.

La disparition des cartes prépayées comme alternative

Pour faire face à ces problèmes, beaucoup songent à arrêter l’usage de carte prépayée. En plus de les exposer aux plans de personnes malintentionnées, ces cartes se rechargent parfois avec une extrême lenteur. En somme, elles présentent plus d’inconvénients que de privilèges pour certains. Avec les abonnements divers pour ajuster la consommation et les dépenses à la maison, il n’y a plus vraiment besoin de se servir des cartes prépayées qui tombent alors en désuétude.

Articles recommandés