Les frais et plafonds des cartes de crédit prépayées

Comme pour n’importe quel modèle de carte de paiement, la carte prépayée est avant tout un produit mis en vente par une banque, un site, ou un commerce de proximité. C’est pourquoi, en plus de la somme que l’on va charger dessus, il existe des frais supplémentaires lors de l’achat, de l’utilisation ou autres.

  • Coût d’achat

En fonction des options qu’elle offre, si elle est rechargeable ou non, si elle est nominative ou non, et de l’établissement qui la vend, la carte de crédit prépayée peut être plus ou moins chère à l’achat. Cela peut aller de 0 à 200 €. La plupart sont disponibles aux alentours de 10 €.

  • Frais d’utilisation

En plus de ce coût d’achat, utiliser une carte prépayée engendre généralement certains frais. Ici aussi ces frais vont être différents en fonction des modèles de cartes de crédit prépayées. Néanmoins, nous pouvons dresser une liste des frais que l’on retrouve le plus souvent : frais de rechargement, frais mensuels d’utilisation, frais de change en cas d’utilisation à l’étranger, sur les dépenses, pour inactivité, frais de transfert vers un compte, et lors du changement de code PIN.

Plafonds des cartes prépayées

Il faut savoir que les cartes de crédit prépayées ne permettent pas de payer à découvert, c’est-à-dire de dépenser plus que ce que l’on a chargé dessus. Ce qui est généralement un avantage. Cependant, si beaucoup de ces modèles sont rechargeables, il existe tout de même un plafond, c’est-à-dire une somme maximale que l’on pourra charger dessus en une année.

Tout d’abord, pour une carte non rechargeable, le montant maximum que l’on peut initialement mettre dessus est de 250 €.

Une carte prépayée rechargeable, mais anonyme, permet un rechargement annuel de 2 500 € maximum. Au-dessus de ce montant, il faut envoyer un justificatif d’identité.